Social business, entrepreneuriat social, ONG : qui fait quoi ?

Mis à jour : mars 3



Vous faites partie des 63%* des Français qui ne savent pas ce que signifie “entrepreneuriat social” et comme nous il y a encore quelques mois, vous êtes perdus entre tous ces termes : social business, entrepreneuriat social, ONG ? Y-a-t-il une réelle différence entre ces trois structures ? On vous explique tout !



  • ONG vs ENTREPRISE SOCIALE

Les objectifs et le fonctionnement des ONG divergent fondamentalement de ceux d’une entreprise sociale. D’un côté, les ONG sont des associations à but non lucratif qui se financent essentiellement par des dons privés et se vouent à l’aide humanitaire. De l’autre, l'entreprise sociale (concept né en 1993 à Harvard), fonctionne comme une entreprise classique mais ses activités répondent à des objectifs économiques, sociaux et/ou environnementaux. Contrairement à une structure classique, une entreprise sociale ne recherche pas en premier lieu à maximiser son profit mais à mettre en place des solutions innovantes pour résoudre des problèmes sociétaux.


Et l'Économie Sociale et Solidaire (ESS) dans tout ça ? L’ESS est tout simplement la branche de l'économie qui regroupe les entreprises sociales. On peut donc dire que l’entrepreneuriat social participe à l’ESS, une économie responsable et vertueuse.


En une phrase, l’ONG se consacre à des actions humanitaires alors que l’entrepreneuriat social est avant tout un business. Il est donc assez simple de différencier entreprise sociale d’ONG. En revanche, la distinction entre entreprise sociale et Social business est plus subtile.



  • Le SOCIAL BUSINESS : un concept

Le terme “social business” a été popularisé par Muhammad Yunus qui le définit comme une entreprise créée et conçue pour répondre à un problème social précis. Jusqu’ici pas de différence avec l’entreprise sociale. Le point majeur de divergence concerne les dividendes. Un Social business ne distribue pas de dividendes, les propriétaires peuvent récupérer la somme déposée initialement mais tous les profits sont directement réinvestis dans l’entreprise.


En 2009, au Forum économique de Davos, M.Yunus a énoncé 7 principes qui nous permettent de mieux comprendre les particularités du social business :


1- L’entreprise a pour objectif la suppression de la pauvreté ou de s’attaquer à des problèmes sociaux dans le domaine de la santé, de l’éducation, de l’accès à la technologie ou de l’environnement. Son objectif n’est donc pas la maximisation du profit.

Les 7 principes du Social Business selon Muhammad Yunus (crédit : SBA)

2- L’entreprise doit assurer sa viabilité financière et économique.


3- Aucun dividende n’est distribué, les investisseurs ne récupèrent que leur investissement.


4- Lorsque les montants investis sont remboursés, les profits sont réinvestis dans l’entreprise afin qu’elle puisse s’améliorer et s’agrandir.


5- L’entreprise se doit de respecter l’environnement.


6- La main d’œuvre doit obtenir le salaire du marché et de meilleures conditions de travail.


7- Le faire dans la joie.



* Enquête OpinionWay 2017

321 vues

© 2020 by SOCIAL BUSINESS ADDICT.